• Chloé

Témoignage : Martin, en Reconversion

Updated: Sep 8, 2021

Martin a vécu une période de transition professionnelle dans le cadre d'un départ de son entreprise. Il témoigne de son cheminement et de sa pratique de la démarche réseau.



🤔 Je me demande comment font les autres pour construire leur projet professionnel

quand ils ne savent pas encore vers où aller ?

❓ Vous vous êtes déjà fait cette remarque dans le cadre de votre période de recherche d'emploi ou de transition professionnelle ?

🎤 Martin Dillard a vécu une période de transition professionnelle dans le cadre d'un départ de son entreprise.

Il est passé du métier de recruteur au métier d'assistant juridique.

Il nous apporte des idées concrètes et pratiques, et nous explique comment il a structuré sa démarche réseau, pour trouver sa nouvelle destination, dans un échange que j’ai eu le plaisir d’avoir avec lui.

🌟🌟🌟


J’ai rencontré Martin quand je travaillais lors de ma dernière expérience professionnelle chez Ligeron, une société d’ingénierie du groupe ORTEC spécialisée dans les risques des systèmes industriels. Martin y recrutait des ingénieurs d’études pour développer les équipes.

Après une formation en management à Audencia Nantes et des stages en mécénat culturel, Martin se tourne vers les métiers du recrutement. Il exerce ce métier pendant 5 ans, en alternance avec des périodes de recherches d’emploi.

Je lui ai demandé de partager son expérience.

✨ Bonjour Martin, Quelle est ta situation professionnelle aujourd’hui ?

Bonjour Chloé, merci de me donner l’occasion de partager mon expérience.

Aujourd’hui, je vis une période de transition professionnelle, au cours de laquelle j’ai passé le concours commun externe de secrétaire administratif de la fonction publique d’État.

Je travaille depuis septembre 2021 dans un service administratif du ministère de l’Intérieur, à Rennes, en qualité d’assistant juridique.

✨ Après 5 expériences, tu as choisi d’arrêter le métier de recruteur et de te reconvertir vers un nouveau métier. Comment as-tu cheminé ?

Quand on recrute, on gère de la décision humaine. Ce n’est plus ce qui me convenait.

J’avais besoin de stabilité, de bien-être, de cohérence et d’un travail en Bretagne, où je vis avec ma compagne.

J’ai d’abord réalisé un bilan de compétences. Dans ce cadre, j’ai sollicité le réseau pour mieux comprendre certains métiers possibles pour moi : consultant en stratégie, chargé d’études socio-économique, coordinateur de projets ESS, conseiller en transition professionnelle.

J’ai pris contact avec plus de 30 personnes, enthousiastes à l’idée d’expliquer leur métier. C’est une valeur ajoutée du réseau quand on réalise une enquête sur certains métiers.

L’idée du conseiller emploi - conseiller en transition professionnelle s’est confirmée et j’ai mené une recherche d’emploi en ce sens. J’ai eu l’occasion de travailler en contrat d’apprentissage avec une société qui acceptait de me former au métier de Conseiller en Évolution Professionnelle (CEP).

✨ Cette expérience ne s’est pas passée comme prévu. Comment t’es-tu senti à ce moment ?

J’ai en effet vécu une expérience désagréable. La période d’essai a été rompue et je me suis alors senti perdu, isolé, dévalorisé et sous pression de « devoir rebondir ».

✨ Tu as cheminé et tu as finalement fait le choix de présenter 2 concours de la fonction publique d’État. Comment en es-tu arrivé à faire ce choix ?

À ce stade, j’ai changé ma démarche avec le réseau. Mon objectif n’était plus de solliciter des personnes pour comprendre leur métier et répondre à la question « Qu’est-ce que je peux faire ? ». L’objectif est devenu : « De quoi ai-je vraiment besoin ? ».

J’ai ainsi pris le temps de mieux comprendre mes besoins. J’ai ainsi demandé l’aide d’une coach et échangé avec d’autres personnes inspirantes.

Puis en interview réseau, j’ai cherché à comprendre quels étaient les besoins de mes contacts dans leur activité professionnelle et en quoi l’activité qu’ils exerçaient y répondaient.

2 personnes de mon réseau qui partageaient les mêmes besoins, avaient choisi de travailler dans le secteur public.

J’ai pris le temps d’échanger avec eux et avec plusieurs de leurs collègues pour vérifier l’adéquation entre mes propres besoins que j’avais identifiés et cette voie professionnelle. J’ai ainsi pu choisir avec pertinence les concours à préparer.

✨ Certaines personnes ont besoin de se sentir rassurées et trouvent parfois le temps « long » avant de trouver leur nouvelle destination. Combien de temps a duré cette démarche pour toi ?

Mon cheminement a duré 2 ans depuis que j’ai choisi d’arrêter le métier de recruteur.

Se reconvertir prend du temps et c’est normal. C’est un processus qui s’apprend et dans mon cas, j’ai appris par expérience.

Avec le recul, pour optimiser le temps, je conseille aux personnes de commencer en premier par s’interroger sur leurs besoins.

Et pour identifier leurs besoins, j’invite tes lecteurs à écouter ce qu’ils ressentent.

Quand on ressent du bien-être, cela signifie qu’on est sur la bonne voie. J’ai souvent refusé d’écouter mon ressenti par peur de l’incertitude et de l’échec : j’ai commis une erreur.

✨ Te sens-tu à ta place aujourd’hui ?

Oui, parce que j’ai fait un choix qui répond à mes besoins.

✨ Pour terminer, quel conseil peux-tu donner aux personnes qui cheminent et qui ont besoin d’agir ?

Je conseille aux personnes en transition de s’entourer d’une personne avec laquelle elles se sentent vraiment bien, pour identifier et comprendre leurs besoins.

Ensuite, je leur conseille d’interroger des personnes qui ont réalisé une transition vers une activité qui répond à ces besoins.

Solliciter son réseau pour s’inspirer est un outil efficace dans cette démarche, une fois que nos propres besoins sont exprimés avec clarté.

Bon courage et bonne chance. Prenez soin de vous.

✨ Merci Martin !

Merci Chloé.


#cadres #rechercheemploi #transitionprofessionnelle #projetprofessionnel #Reseaux #networking #témoignage



35 views